CRASH DU VOL MH17 : LA RUSSIE DÉNONCE UN VERDICT «POLITIQUE» APRÈS LA CONDAMNATION DE TROIS HOMMES

La Russie a dénoncé une décision «politique» après la condamnation par un tribunal néerlandais de trois hommes, dont deux ressortissants russes, au procès concernant le crash de l'avion de la Malaysia Airlines au-dessus de l'Ukraine en 2014. «Tant le déroulement du procès que son résultat montrent qu’il répond à une demande politique visant à renforcer la thèse promue par la Haye [...] selon laquelle la Russie serait impliquée dans la tragédie» : c'est en ces termes que le ministère russe des Affaires étrangères a réagi, ce 17 novembre, au verdict d'un tribunal néerlandais, au sujet du crash d'un avion de la Malaysia Airlines au-dessus de l'Ukraine en 2014.

 

Un drame survenu dans le contexte, alors, de conflit entre le pouvoir central ukrainien et les autorités rebelles du Donbass. Lire aussi MH17 : Moscou se retire de consultations tripartites, dénonçant des «actions hostiles» néerlandaises Le tribunal en question a condamné à la prison à perpétuité ce même jour trois hommes : les Russes Igor Guirkine et Sergueï Doubinsky et l'Ukrainien Leonid Khartchenko, reconnus coupables de «meurtre» et d'avoir joué un rôle dans la destruction de l'avion. Ils ont été condamnés par contumace, ayant refusé d'assister au procès, qui a duré deux ans et demi.

 

Selon les termes de l'AFP, les juges ont estimé que ces trois hommes «pouvaient être tenus pour responsables du transport du missile depuis une base militaire en Russie et de son déploiement sur le site de lancement, même s'ils n'ont pas appuyé eux-mêmes sur la gâchette de lancement». Un quatrième homme, le Russe Oleg Poulatov, a lui été acquitté. Le tribunal a ignoré des éléments-clés, selon la Russie «Tout au long du procès, les juges ont subi des pressions sans précédent de la part de politiciens, procureurs, journalistes néerlandais qui leur imposaient un résultat politiquement motivé», a dénoncé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

 

La diplomatie russe, en outre, accuse le tribunal néerlandais d'avoir ignoré plusieurs éléments importants concernant cette affaire. Selon elle, le tribunal aurait «négligé les principes de justice impartiale pour satisfaire la conjoncture politique actuelle», ce qui porterait «un coup sévère à la réputation du système judiciaire néerlandais dans son ensemble». Dans le détail : le ministère regrette notamment que les juges n'aient pas retenu l’argument de la défense, selon lequel «il n’y a pas de preuves convaincantes que le vol MH17 ait été abattu par un système antiaérien à missiles BUK d’origine russe».

 

«Les juges n’ont pas pris en compte les documents déclassifiés par le ministère russe de la Défense apportant la preuve que le missile en question, dont le numéro de série correspond à celui qui a été trouvé sur les lieux de la catastrophe, avait été livré à l’Ukraine», a fait valoir la diplomatie russe. Cette dernière trouve également «surprenant» que, depuis le drame en 2014, aucune analyse n’ait été menée «pour déterminer la responsabilité de Kiev quant à la non-fermeture de l’espace aérien au-dessus de la zone des hostilités». En savoir plus sur RT France : https://karukeranews.net/u/2x

0
0
0
0
0
0
0 0 102
Submit comment
    No comments yet

L’INCROYABLE CRASH TEST HUMAIN ! - ON SE L'DEMANDE #32 - LE JDE

ERREUR HUMAINE ? CRASH DU 737 AIR ALGÉRIE 2003 #D.BRIEF

TANZANIE : 19 MORTS DANS UN CRASH D'AVION

L'EXPLOSION D'UN PONT ROUTIER À LA CENTRALE HYDROÉLECTRIQUE DE KAKHOVSKAYA RÉGION KHERSON

JULIA MINKOWSKI, AVOCATE PÉNALISTE | LES GRANDS ENTRETIENS DE DAPHNÉ ROULIER

Que veut la Russie de Poutine ? (Mappemonde Ep. 3)

LE PANEL POLITIQUE DU 2 NOVEMBRE 2022

CRASH D'UN MIRAGE 2000-5

Submit media
Enter your nickname

Show

Show

Enter your email address and we will send you an email explaining how to change your password or activate your account.

Back to login form

Close