Les joies de la raquette à neige

il y a 3 mois 117

La raquette à neige, bien que millénaire, ne cesse de se renouveler et de gagner des adeptes. Nos très lointains ancêtres de la préhistoire, les chasseurs-cueilleurs nomades, utilisaient des planches plates sous leurs souliers pour se déplacer et transporter le gibier dans la neige. 

Plus près de nous, les trappeurs et indigènes d’Amérique du nord ont amélioré la conception et la fabrication des raquettes pour aboutir à la traditionnelle raquette patte d’ours en bois et cuir. Les raquettes modernes, conçues à partir de matériaux composites, sont désormais légères, performantes et confortables. 

La pratique de la raquette à neige est devenue une discipline sportive à part entière qui donne lieu à des championnats du monde depuis 2006.

La raquette à neige, appelée plus communément “raquette”, est un instrument qui permet de marcher sur des couches épaisses de neige molle. La raquette, fixée sous la chaussure, augmente la surface de contact avec la neige, permettant ainsi de ne pas s’enfoncer dans la poudreuse, d’y trouver même l’appui nécessaire à l’impulsion du corps en avant.

On trouve sur le marché, des raquettes pour la piste et pour le hors-piste. Il est donc important de choisir le bon modèle pour la bonne pratique. Si vous pratiquez sur une piste (terrain damé et lisse) une petite raquette à neige avec un bon cramponnage et un pivot (le pivot se trouve sous la fixation et permet à votre pied de se soulever de la raquette) suffit. 

En hors-piste il est conseillé de s’orienter vers une raquette plus large, car la neige sera plus importante et poudreuse. Une raquette plus technique sera donc nécessaire : des plus gros crampons, une meilleure attache, et un point de pivot plus important.

Lire l’article complet