Le paravent, un éventail de possibilités pour votre décoration !

il y a 6 mois 490

Par l’image que nous avons en tête de cet objet, on imagine assez bien une Marie-Antoinette se faire pomponner avec grande attention à son couvert.

Et pourtant ! Le paravent est beaucoup plus âgé que les quelques rides que nous lui trouvons !

C’est en Chine, et sous la dynastie Zhou que le tout premier paravent apparaît. Non loin de son aspect actuel, sa conception quelques siècles avant J.-C. se composait déjà de panneaux de bois, alors juxtaposés sur un socle fixe.

Nous devrons ensuite, quelques siècles plus tard, sa particularité amovible aux japonnais.

Pour une culture comme pour l’autre, ce panel d’écrans sera soigneusement peint et décoré de façon à ce que ces ornements nous content une histoire.

Peu à peu, ce nouvel accessoire se décline dans d’autres bois, en papier, en soie, etc.
Ses motifs évoluent également vers plus de légèreté (et moins d’histoire pleine de détails !), et le paravent migre jusqu’en occident.

Marie-Antoinette, vous pouvez vous repoudrer le nez, ce paravent est arrivé jusqu’à vous.

Autrefois, le paravent s’utilisait pour conserver la chaleur d’une zone, se plaçant astucieusement contre une ouverture, ou même en cloison de fortune entre deux pièces.

Peu à peu, et l’isolation des maisons se faisant meilleure à partir du XX ème siècle, le paravent se mis à susciter beaucoup moins d’intérêt auprès de son public.

Bien avant encore, on disait du paravent qu’il bloquait les esprits maléfiques. On a vite compris que cette tradition s’était malheureusement elle aussi perdue quand on a vu belle-maman débarquer à la maison alors même qu’on avait dressé un mur de paravents au salon …

Ses principaux atouts envolés, le paravent n’a pourtant pas disparu de nos intérieurs !
Et c’est avec délicatesse qu’il est venu s’infiltrer une seconde fois dans nos décorations.

Masquant juste ce qu’il faut sans l’occulter complètement,
Dévoilant légèrement sans offrir entièrement …

Il suggère tout en dissimulant, un atout majeur !

Le paravent s’est inscrit comme l’astuce mobilier N°01 des petits comme des grands intérieurs.
Aujourd’hui, chacun l’utilise à sa façon, lui donnant systématiquement le souffle d’une seconde jeunesse.

On l’aime dans une chambre ou une salle-de-bain pour se changer discrètement, au salon pour créer un espace privilégié dans la pièce sans la cloisonner, ou encore au bureau pour délimiter une zone de confidentialité.

Lire l’article complet