5 astuces pour arroser mes plantes pendant les vacances

il y a 6 mois 248

Avant de penser « arrosage », commencez à réfléchir à la manière de réduire la consommation en eau de vos plantes : déplacez-les à l’ombre lorsque c’est possible. Un endroit frais, par exemple une salle de bains munie d’une fenêtre, est une bonne option ; orientez vos plantes au nord, elles souffriront moins aux heures les plus chaudes de la journée ; placez-les « en pyramide », les plus grandes plantes abritant du soleil les plantes moyennes, qui elles-même cacheront les plus petites ; protégez-les du vent si elles sont à l’extérieur, par exemple en installant une cloison amovible. Ces actions éviteront au substrat de sécher trop vite, permettant d’économiser de nombreux arrosages.

Un sol paillé résiste davantage au desséchement causé par le soleil et le vent et est maintenu à une température plus fraîche. De fait, cette action réduit considérablement l’évaporation d’eau. Selon le paillage choisi (paille, écorce, billes d’argile, morceaux de terre cuite…), on peut économiser jusqu’à 60 % d’eau. Une méthode très intéressante non seulement pour limiter les arrosages, mais également pour faire baisser sa facture d’eau.

Reliez vos plantes à des mèches imbibées Cette méthode très simple ne nécessite aucun matériel spécifique, en dehors d’un récipient et d’un matériau courant permettant de confectionner des mèches. Celles-ci absorberont l’eau et la transporteront jusqu’au cœur de vos plantes.

Pour cela, placez un récipient rempli d’eau plus haut que votre plante, sur une marche d’escalier, un escabeau ou une chaise par exemple. Coupez une longueur de laine (ou de fil ou autre matériau absorbant), trempez-la dans l’eau afin de bien l’imbiber, puis reliez-la au récipient rempli d’eau. Enfouissez l’autre extrémité dans le substrat afin que la plante reçoive un apport d’eau régulier par capillarité. Un seul récipient peut bien sûr servir pour plusieurs plantes regroupées au même endroit.

Pour chaque plante ayant besoin d’eau, munissez-vous d’une bouteille vide en PET équipée d’un bouchon à vis. À l’aide d’une grosse aiguille, faites 4 ou 5 petits trous dans le bouchon. Remplissez la bouteille d’eau puis enfouissez-la à l’envers dans le substrat de votre plante. Pratiquez enfin 2 ou 3 petits trous dans le fond de la bouteille, afin de créer un appel d’air et que l’eau puisse s’écouler.

Lire l’article complet